[L’Opinion] Crise énergétique : « Une vraie déferlante pourrait s’abattre sur toute l’industrie française début 2023 »

Screen Shot 2022-11-29 at 17.04.45

[Mécénat] Baromètre 2022 du mécénat d’entreprise en France

Admical publie l'édition 2022 du Baromètre du mécénat d'entreprise en France. Cette nouvelle édition témoigne de la contribution non seulement déterminante mais aussi croissante des ETI au mécénat d'entreprise.

La catégorie ETI est en effet la seule à avoir progressé à la fois en nombre de mécènes et en montant global des dons : 

  • Les ETI représentent 3,3% des entreprises mécènes en 2020 (+100 entreprises vs. 2019) et 26,7% du montant total des dons (+89M€ vs. 2019). 49% des ETI sont mécènes (vs. 47,2 % en 2019).
  • Les ETI mécènes sont principalement engagées dans la Culture et la Préservation du patrimoine (46%), le Social (40%), l’Éducation (32%) et le Sport (29%).
  • 84% des ETI agissent au niveau local ou régional, 64% au niveau national et 20 % à l’international.
  • 47% des ETI pratiquent le mécénat pour renforcer l’ancrage territorial de leur entreprise, 46% pour exprimer et incarner les valeurs de l'entreprise, 32% pour valoriser la réputation ou l’image de l’entreprise.
  • 72% des ETI pensent que leur budget mécénat va rester stable dans les deux ans à venir. 21% pensent qu'il va augmenter. 
Minefi_vignette_RS_V2_Formalite linkedin 1200X627px

[Simplification] Lancement du guichet unique des formalités des entreprises et du registre national des entreprises

Le Gouvernement poursuit son action de simplification en direction des entreprises en instaurant un guichet unique pour toutes les formalités et un registre unique consignant ces informations, conformément aux dispositions prévues par les articles 1 et 2 de la loi Pacte de mai 2019.

Ce guichet, entièrement dématérialisé, est accessible via un site internet utilisable dès maintenant : www.formalites.entreprises.gouv.fr

Il se substituera intégralement au 1er janvier 2023 aux Centres de Formalités des Entreprises (CFE), notamment ceux des Chambres de commerce et d’industrie, des Chambre des métiers et de l’artisanat, des Chambres d’agriculture présents dans les territoires, qui continueront toutefois à exercer des missions d’assistance des entreprises utilisant le guichet.

Toutes les formalités de création, modification, cessation d’activité, ainsi que le dépôt des comptes annuels (pour les entreprises qui y sont soumises) sont disponibles sur ce site, opéré par l’Institut National de la Propriété Industrielle pour le compte de l’Etat.

Screen Shot 2022-11-02 at 11.00.19

[BFM Business] Philippe d’Ornano invité de La grande interview le 01/11

Le co-président du METI et président de Sisley, Philippe d'Ornano, était l'invité de Thomas Sasportas dans La grande interview sur BFM Business mardi 1er novembre 2022.

Il a exprimé l'inquiétude du METI quant à l'impact de la crise énergétique sur l'activité des ETI : l'explosion des prix risque de contraindre nombre d'ETI, surtout industrielles, à réduire voire à suspendre leur activité à l'image du verrier Duralex. Le choc pour le tissu économique français risque d'être violent, a fortiori en raison d'un déficit persistant de compétitivité par rapport à nos voisins européens.

C'est l'ensemble de la dynamique de réindustrialisation qui est désormais menacée. Il est donc impératif que le soutien aux entreprises les plus touchées soit à la hauteur des enjeux, notamment s'agissant des dispositifs dédiés aux ETI qui sont conditionnés par le régime européen des aides d'Etat.

Publié par BFM Business le 1er novembre 2022

1665156937001

[Digitalisation] Nouvelle étude “IA : l’expédition du dirigeant d’ETI”

Comment les projets d'Intelligence Artificielle (IA) créent-ils de la valeur pour les ETI ? Pour répondre à cette question, Kéa & Partners dévoile une nouvelle enquête, réalisée en partenariat avec Apax Partners et le METI, intitulée "Intelligence artificielle : l'expédition du dirigeant d'ETI". 

Ce livre blanc propose 15 retours d’expérience de dirigeants sur leur usage de l’IA, afin de rendre compte du dynamisme en matière de nouvelles technologies et inspirer d’autres ETI sur le chemin de la transition numérique.
 
En 2021, 74 % des dirigeants d’ETI françaises avaient activement engagé la transformation numérique de leur entreprise, mais seuls 9 % déclaraient maîtriser l’IA (Baromètre digital des ETI 2021, réalisé par EY et Apax Partners, avec le soutien du METI et le parrainage de Gilles Babinet). Cependant, les projets à base d’IA continuent de se multiplier au sein des ETI et démontrent que ces entreprises sont à la pointe de l’innovation.

Les ETI : taillées pour l’IA ?
La démarche initiée avec ce nouveau livre blanc marque la volonté du METI de promouvoir, auprès des ETI, l’accélération de l’adoption de l’IA dans le cadre de leur transformation digitale. A l’inverse des start-ups, leur modèle économique ne repose pas uniquement sur la donnée, mais elles en possèdent suffisamment pour dimensionner rapidement des projets d’IA et accélérer leur transformation.
 
Entreprises de long terme, les ETI placent l’innovation au cœur de leur développement et de l’évolution de leurs modèles économiques. Alliant savoir-faire industriel ou technologique, prise de décision « en circuit-court » et agilité pour conquérir de nouveaux marchés, ces entreprises sont particulièrement aptes à mener des transformations à très forte valeur ajoutée.
 
Qu’ils concernent la performance commerciale et marketing (prévision de ventes, satisfaction client, hyper personnalisation des produits...), ou l’optimisation des process industriels (robotisation, automatisation du contrôle qualité, stockage prédictif ou maintenance prédictive, réduction des dépenses énergétiques), les cas d’application de l’IA sont multiples et les résultats riches d’enseignements.
 
« Ce livre blanc a une triple mission : informer, inspirer et orienter. Je suis convaincu que l’état des lieux fait par les dirigeants qui ont accepté de témoigner, de manière sincère et optimiste, sur les dynamiques à l’œuvre, permettra à de nombreuses autres ETI de découvrir le potentiel et les voies de l’IA », déclare Alain Conrad, président de la commission digitale du METI et CEO de Prodware.
 
Dirigeants d’ETI : c’est le moment de se lancer dans l’IA !
L'IA se démocratise et devient incontournable, quels que soient les métiers, le secteur ou la taille de l’entreprise. Le dirigeant d’ETI est la clef de voûte de la transformation de l’entreprise, qu’il doit à la fois initier, porter et guider. C’est pourquoi tout dirigeant devrait se forger une vision claire sur cette nouvelle technologie.  
 
L’IA affiche désormais des retours sur investissement (ROI) importants, à court et moyen termes, dès lors que l’entreprise dispose de données suffisantes pour mettre en œuvre une solution et respecte quelques prérequis : un angle d’attaque business clair, une maîtrise des investissements et l’adaptation des pratiques managériales.
 
« L’Intelligence Artificielle est arrivée à un niveau de maturité suffisant pour être déployée à l’échelle en entreprise. Les technologies sont de plus en plus avancées, les prestataires formés à l’accompagnement et la donnée existe. Les témoignages recueillis montrent que les gains de performance opérationnelle ou commerciale ne manquent pas. C’est le moment d’y aller », déclare Claire Gourlier, fondatrice de Kea-Euclyd.
 
Champions du digital : des dirigeants témoignent
Pour permettre le partage d’expérience et être source d’inspiration, le livre blanc rassemble des récits inédits de dirigeants ou de DSI d’ETI qui ont mené le déploiement d’un projet nourri à l’Intelligence Artificielle d’une manière exemplaire.
 
A travers une grande variété de secteurs d’activité - de l’aviation à l’assurance, en passant par la distribution, les solutions informatiques, l’habillement ou les services -, ce livre blanc montre le potentiel considérable de l’IA pour les ETI. Ces récits, accompagnés d’une synthèse des enseignements, soulignent le rôle de la conviction personnelle du dirigeant et mettent en évidence les faits déclencheurs, les opportunités et réussites, les facteurs clés de succès mais aussi les principaux freins. Ils révèlent des aventures technologiques profondément humaines.
 
« Bien plus qu’un simple sujet technique, l’IA est un véritable vecteur de creation de valeur et de compétitivité pour l’entreprise... Le rôle du dirigeant est clé pour construire et porter l’ambition : à lui d’imposer le rythme le mieux adapté à son entreprise, son historique et sa culture en s’appuyant sur les bons talents et partenaires », ajoute Gregory Salinger, Associé Digital & Sustainability chez Apax Partners.