v-p

Éditorial de Valérie Pécresse

Présidente de la Région Île‐de‐France

Les ETI sont un atout économique pour notre territoire, ainsi qu’à l’export, et nous avons souhaité les valoriser, notamment à travers la création du Club ETI.

Fortement positionnées sur des secteurs économiques traditionnels, avec une composante industrielle qui s’ancre dans les territoires, les ETI contribuent à la vitalité de l’industrie. Alors que 87,1% des établissements industriels comptent moins de 10 salariés, nous sommes convaincus qu’il faut encourager l’émergence d’ETI franciliennes pour consolider notre tissu économique régional et notre industrie.

J’espère que ce nouveau club les aidera à créer des synergies avec les acteurs économiques franciliens, à rencontrer de nouveaux partenaires, à élargir leur réseau professionnel, à poursuivre leur développement, et à renforcer leur attractivité. Nombre d’ETI se distinguent également par leur engagement sur les plans éthiques et sociétaux dans un esprit de responsabilité sociale auquel j’adhère et que je souhaite promouvoir. Nous nous devons d’être une Région « pro‐business » à l’écoute des dirigeants. Dans cet esprit, les échanges que nous avons avec le Club ETI contribuent à l’élaboration, au pilotage et à la mise en œuvre des différentes politiques que nous avons lancées.

Les ETI pourront également bénéficier du Plan régional sur l’Intelligence Artificielle «IA 2021», dont l’enjeu est de donner les clés et les ressources pour intégrer l’IA dans leurs process, et des divers appels à projets que nous lançons régulièrement en matière d’innovation, de développement économique, etc.

Pour toutes ces raisons, nous soutenons cette dynamique, incarnée par le Club ETI Île‐de‐ France, auquel je souhaite mes meilleurs vœux de réussite.

logo-region-ile-de-franceclubEti
Photo-Pierre-Olivier-Brial-MANUTAN

Éditorial de Pierre‐Olivier Brial

Président du Club ETI Île‐de‐France, Directeur Général Délégué du Groupe Manutan

Comptant plus de 1700 entreprises de taille intermédiaire, l’Île‐de‐France est résolument une «terre d’ETI-» et nous avons souhaité, avec Valérie Pécresse et ses équipes, les mettre au cœur de la stratégie économique de la Région.

Notre club répond à une triple vocation de fédérer les ETI pour qu’elles s’enrichissent de leurs échanges, d’être partie prenante des initiatives économiques et sociales de l’Île‐de‐ France, et de créer un dialogue constructif entre les dirigeants et les décideurs de la Région.

En un an seulement, 54 ETI, dont la moitié sont industrielles, implantées dans tous les départements, ont rejoint cette initiative. Elles ont participé à tous les plans majeurs de la Région (Intelligence Artificielle, Economie Sociale et Solidaire, Robotique…) en amont pour que leurs besoins soient pris en compte, et bien sûr en étant acteurs dans leur mise en œuvre.

Cette alchimie réussie résulte des ambitions communes de la Région et des ETI : conjuguer innovation et long terme, promouvoir un capitalisme « durable » qui profite à tous, reconquérir les territoires en difficulté par la création d’activité et mettre en place des bassins d’emploi favorables au développement des entreprises.