Vous trouverez en bas la synthèse de la quatrième enquête réalisée par le METI sur l’impact du COVID-19 dans les ETI. Nous constatons les résultats suivants :

Un impact majeur du confinement sur l’activité

  • - 58% de CA anticipé à fin avril
  • Baisse des carnets de commande de -40% anticipée à 3 mois
  • Baisse moyenne des exportations : -35%
  • Les ETI estiment que leur entreprise entrera dans une situation critique au-delà de 7 semaines supplémentaires de confinement soit fin mai
  • Chômage technique stable chez les ETI à 52% vs. 51% précédente enquête
  • Ce sont désormais 63% des sites des ETI qui fonctionnement en mode dégradé ;  la fermeture totale des sites de production reste assez stable
  • 41% des ETI ont rouvert la semaine dernière ou comptent rouvrir des sites de production cette semaine
  • La capacité à mobiliser les salariés est stable, pas de réelle amélioration, ni de détérioration

Des difficultés de financement toujours existantes et situation très tendue sur les délais de paiement

  • Les difficultés de financement à court terme sont légèrement reparties à la hausse (sans doute l’effet des négociations en cours sur les PGE) mais stabilité en ce qui concerne les difficultés d’accès aux mesures d’urgences de financement
  • 48,8% des ETI ont recours au PGE
  • Situation toujours très tendue sur les délais de paiement, une augmentation de près de 10 pts depuis la semaine dernière. Pour l’essentiel (92,7%), ces difficultés se rencontrent avec des clients... français (vs. 51% avec des clients étrangers)
  • 78 % des ETI ont eu recours aux reports de charges fiscales et sociales

L’adaptation des mesures d’urgences aux ETI // Difficultés // Propositions

  • 96 % des ETI jugent les mesures d’urgence adaptées à leur entreprise !
  • En matière de chômage technique, les principales difficultés sont liées aux connexions à l’ASP, aux erreurs de codes, et à la lenteur des homologations DIRECCTE
  • En matière de financement,  les ETI soulignent des difficultés de négociation des PGE avec leurs partenaires bancaires, le manque de célérité dans le traitement des dossiers, et des critères d’attribution complexes (perspectives de cash pooling, et intervention en holdings de tête)
  • En termes de dispositifs complémentaires, l’effacement des charges sociales et fiscales pendant la durée du confinement, la capacité de mobiliser les créances d’Etat (notamment CIR) et la nécessité d’un accompagnement de sortie de crise en sifflet, ressortent comme les points essentiels portés par les dirigeants d’ETI.

L’adaptation de l’appareil de production des ETI à la situation du confinement (mesure d’agilité)

  • Une ETI sur 2 a repensé son appareil de production pour s’adapter aux contraintes du confinement
  • Plus d’une ETI sur 2 a lancé de nouveaux produits/offres ; 1/3 ont cherché de nouveaux débouchés, 1/2 ont accéléré le développement de leur distribution digitale.