« Tirons vite les leçons industrielles de la crise car sans cela, elles sont vouées à être oubliées »

Elizabeth Ducottet dirige Thuasne, une entreprise stéphanoise née en 1847 et spécialisée dans les tissages médicaux de haute technologie, qui fabrique l’essentiel de ses gammes en France. Elle fut, entre 2013 et 2017, la coprésidente du Mouvement des entreprises de taille intermédiaire (Meti) avec Philippe d’Ornano.

La crise de la Covid-19 a mis en évidence l’urgence stratégique de recommencer à produire en France. C’est votre avis depuis longtemps…
La radiographie permise par la crise est intéressante à regarder. On s’est aperçu que, dans la chaîne de la valeur industrielle, il y a des chaînons manquants qui doivent être reconstitués. Nous, industriels, le disions, mais avec la pénurie de masques, les Français, les pouvoirs publics l’ont vu en temps réel et à l’échelle du pays. Ils ont vu aussi que leur industrie était vigoureuse, énergique, qu’elle avait pu se mobiliser, s’adapter dans l’urgence. On a pu observer la qualité de l’engagement des équipes et leur intelligence. Maintenant que le gros de la crise est passé, nous devons prendre le temps de reconstituer la chaîne. Je pense que la prise de conscience est là et le fait que le président de la République se soit rendu chez Sanofi souligne l’importance de relocaliser la fabrication des principes actifs. Le moment est là. Nous devons collectivement le saisir et tirer vite les leçons de la crise,...

Publie par Emmanuelle Ducros 

L'Opinion le 22 juin 2020